Saint-Ange Residence

Saint-Ange Residence

Architecte
Studio Odile Decq
Lieu
Seyssins, France | View Map
Année du projet
2015
Catégorie
Maisons privées
© Roland Halbe

Résidence Saint-Ange

Studio Odile Decq en tant que Architectes.

Juchée sur la crête d'une colline, la résidence est une sculpture monolithique - une sculpture qui tourne le dos au reste de l'enceinte, donnant sur la ville historique de Grenoble dans la vallée et sur les Alpes françaises déchiquetées au-delà. En haut de la légère pente se trouve un parc en forme de bosque, parsemé de sculptures provenant de la collection du propriétaire, et le reste du domaine de la Tour Saint-Ange, qui comprend une ferme du XVIIe siècle, agrandie en villa au XXe siècle.

 

En créant une structure en bois sur béton coulé, la maison est conçue comme un objet planant. Sa teinte sombre résulte de la finition en asphalte appliquée sur le pin local, qui est également utilisé pour imperméabiliser les coques en bois des bateaux.

 

Les pièces de la tour sont superposées et inclinées pour créer des murs d'enceinte aux lignes obliques qui étendent la hauteur du bâtiment de manière perceptible. Ces trois étages se dressent sur une base horizontale d'un étage pour l'atelier d'art de 1 075 pieds carrés, qui est intégré dans le flanc de la colline. Cette plinthe en béton renforce le mur de soutènement existant à l'arrière de la maison, où la pente s'étend jusqu'au jardin de sculptures. En raison de la pente, l'entrée de la maison est accessible depuis un jardin inférieur situé sur le côté. À l'intérieur, une mezzanine donne sur l'atelier, où des fenêtres en forme de caissons éclairent cette solide toile de fond pour l'œuvre en cours de création.

 

Un départ en acier spiralé vous amène à un petit salon/salle à manger et à une cuisine de 325 pieds carrés, qui s'ouvrent à leur tour sur une terrasse plate sur le toit de l'atelier. L'escalier se poursuit jusqu'à la chambre et la salle de bain, également d'une superficie de 325 pieds carrés, puis jusqu'à un petit bureau (160 pieds carrés) où un balcon à capuchon se projette sur le paysage. Ici, terminant l'axe de l'escalier en colimaçon, se situe le belvédère avec vue panoramique au-dessus des arbres. Des planches composites et du pin naturel recouvrent les surfaces intérieures, créant une impression de cabine vernaculaire - mais une cabine contenant des meubles de style.

 

La mise en place de la Résidence Saint-Ange, sur le côté inférieur du plateau du parc de la Tour Saint-Ange, au-delà du potager, sous les arbres et sur la pente menant au golf de Grenoble, a définitivement été un défi. Le site est beau pour sa vue imprenable sur la vallée de Grenoble, mais difficile pour sa pente dure et étroite. C'est pourquoi, lors de la découverte du site, et malgré toutes les difficultés, la création d'une vue sur toute la vallée est devenue l'idée dominante. Un belvédère est devenu la solution évidente : voir le plus possible la vallée en passant au-dessus des arbres, mais sans jamais avoir une vue inverse afin de protéger l'intimité de la Tour Saint-Ange et de son parc.

 

Le studio a donc été conçu comme une sorte de tour sur 3 niveaux différents qui se tordent pour atteindre la vue au-delà de la vallée. C'est une architecture monolithique, une œuvre d'art silencieuse, entièrement réalisée en bois, avec une finition naturelle à l'intérieur et une finition en asphalte noir à l'extérieur.

 

Pendant la journée, de multiples ouvertures sur la facade permettent à la lumière de se déverser dans les salons, l'atelier et les deux niveaux supérieurs - depuis 3 directions différentes (sauf depuis le côté nord qui fait face à la Tour Saint-Ange). La nuit, les stores en bois traités avec exactement la même finition que la façade cachent les fenêtres et permettent au monolithe de redevenir tout noir et silencieux.

Read story in EnglishDeutschItalianoEspañol and Português

Featured Projects
Latest Products
News