Palais de Lomé

Palais de Lomé

Architecte
Segond-Guyon Architectes

ARCHIPAT

Sara Consult
Lieu
Lome, Togo | View Map
Année du projet
2019
Catégorie
Centres d'exposition

Ateliers
© Studio Erick Saillet

Palais de Lomé

Segond-Guyon Architectes en tant que Architectes.

Le Palais de Lomé, élément majeur de la composition de la capitale togolaise, achevé en 1905, est emblématique de l’histoire de la constitution de l’identité nationale du pays sous tutelle allemande puis française avant son indépendance. Lieu symboliquement fort, le Palais de Lomé sera visité pour lui-même, d’où la qualité de sa restauration, et pour ses expositions et ses services (galerie-boutique, restaurants, ateliers pédagogiques), Le parc sera visité pour sa qualité environnementale et paysagère exceptionnelle au cœur de Lomé et unique en front de mer.

 

Le Palais avait subi les outrages du temps et de l’abandon. Il s’agissait de retrouver la lecture des volumes et la légèreté de la composition : suppression des volumes ajoutés, restauration du socle et de ses escaliers, restitution des façades des galeries en bois de l’étage. Des claustras servent de filtre et permettent de privilégier la ventilation naturelle en limitant le recours à la climatisation.

 

Un important projet paysager a été mené à partir de l’existant : perspective majeure ouvrant sur l’océan Atlantique amplifiée par une série de bassins ; sectorisation du parc (jardin de la mer avec ses cocotiers résistants aux embruns, une «savane herbeuse» emblématique du Togo, une forêt-arboretum tropicale composée de grands arbres spectaculaires comme les badamiers, etc…

 

Le Palais de Lomé a été construit en béton non armé. Les choix d’intervention valorisent les matériaux d’origine : respect de l’intégrité des maçonneries de béton originales, restauration et restitution de menuiseries bois dans la rotonde du grand escalier, consolidation et présentation notamment dans la galerie intérieure du réez-de-terrasse de section de murs peints marquées par le temps, nettoyage et valorisation du garde-corps en fer forgé du grand escalier.

 

L’intervention contemporaine dialogue avec l’existant : restitution des claustras en bois, dans les combles pour gérer le traitement climatique des salles d’exposition et dans les galeries de l’étage pour limiter l’apport solaire, réalisation de menuiseries métalliques très fines pour révéler les transparences et les relations avec le parc, création d’un nouvel escalier permettant au public d’accéder au sommet de la tour ouest.

Read story in English

Featured Projects
Latest Products
News