Mental Health Centre

Mental Health Centre

Architecte
MIAS Architects
Lieu
Calella, Barcelona, Spain | View Map
Année du projet
2019
Catégorie
Centres de bien-être
Gael del Rio + Luca Bani

Centre de santé mentale

MIAS Architects en tant que Architectes.

Centre de santé et de traitement des toxicomanies
Le projet consiste en la conversion de trois bâtiments industriels, situés dans le centre urbain de Calella, en un centre de santé et de traitement des dépendances.

 

Les trois bâtiments, avec leur couloir parallèle à la rue, ont été construits au début du XXe siècle avec des murs d'enceinte en briques pleines, des piliers en fonte, des poutres en acier et des poutres en bois avec de la céramique entrevue.

 

La première intervention consiste à unifier les trois bâtiments industriels en un seul espace, tant au niveau inférieur qu'au premier étage, en démolissant les murs qui les séparent actuellement et en laissant libres les piliers centraux en fer. Tous les éléments structurels sont maintenus, en démolissant le reste des constructions intérieures et des compartiments existants, ainsi que l'escalier principal et les bâtiments auxiliaires.

 

Le rez-de-chaussée, accessible depuis la rue, est projeté comme un grand hall d'entrée et d'accueil à partir duquel s'organisent deux rues perpendiculaires le long desquelles sont disposés les différents cabinets de consultation et bureaux du personnel sanitaire. Au bout de ces rues se trouvent les espaces les plus larges, cuisine et salle à manger, et la salle de réunion du personnel.

 

Deux noyaux verticaux, disposés sur les côtés du hall principal, relient le niveau supérieur à un deuxième espace d'accueil d'où partent deux rues de manière similaire à celles du niveau inférieur. Le reste des bureaux du personnel et les salles de traitement des dépendances se trouvent côte à côte.

 

Tous les espaces du centre sont construits avec des éléments préfabriqués en béton qui encadrent une surface vitrée. Deux types d'éléments préfabriqués sont utilisés pour construire les murs intérieurs de forme carrée et rectangulaire. Ces éléments préfabriqués étaient utilisés dans le passé pour réaliser des fenêtres uniquement dans l'architecture agraire et industrielle et avaient cessé leur production depuis des années. L'utilisation de celles-ci a nécessité la récupération de ses moules ainsi que la réactivation de sa production.

 

L'espace intérieur de ces éléments est fermé par une surface vitrée. Celle-ci présente différents degrés de transparence en fonction du besoin de plus ou moins d'intimité. Bien qu'en général les espaces aient un toit construit en béton, certains sont fermés en utilisant le même treillis avec du verre.

 

L'utilisation de ce treillis permet d'obtenir un degré de transparence dans l'ensemble du plan, de sorte qu'il n'y a pas d'espace sans relation claire avec le reste du centre.

 

L'idée de la fenêtre en tant qu'élément définissant le projet commence par l'ouverture de grandes fenêtres dans les toits existants sous la forme de puits de lumière. Ces lucarnes sont construites comme des pièces suspendues capables d'éclairer généreusement tout le niveau supérieur.

 

L'escalier développe la même idée de salle de puits de lumière. Les exigences en matière d'isolation acoustique et de protection contre l'incendie ont suggéré la construction de cet espace d'accès unique sous la forme d'un puits de lumière qui est placé par rapport au puits de lumière correspondant du toit supérieur.

 

Bien que les enceintes verticales soient construites avec ces éléments en béton et en verre, le sol en béton poli intègre également des tapis en mosaïque hydraulique recyclée. Le reste du mobilier et des éléments de l'enceinte sont construits avec du bois recyclé.

 

La façade reprend l'idée d'une fenêtre à l'intérieur de la fenêtre, et incorpore les mêmes éléments préfabriqués à l'intérieur des trous existants et étend cette géométrie au reste sous forme de graffitis.

Read story in EnglishDeutschItalianoPortuguês and Español

Featured Projects
Latest Products
News