House of Childhood – Simone Veil

House of Childhood – Simone Veil

Architecte
Tectoniques / Architecture & Engineering /
Lieu
Albertville, Savoie, France | View Map
Année du projet
2020
Catégorie
Logement social
Renaud Araud

Maison de l’enfance à Albertville (Savoie) - Bonnes vibrations

Tectoniques / Architecture & Engineering / en tant que Architectes.

Introduction
Entre le centre d’Albertville et le Pôle Olympique, le quartier Val de Roses – la Contamine fait partie d’un important projet ANRU qui sera conduit jusqu’en 2030. La Maison de l’Enfance est la première construction de cette opération d’aménagement urbain. Elle rassemble des enjeux sociaux, environnementaux et architecturauxambitieuxet traduit un message fort d’engagement pour la petite enfance et la jeune génération. L’agence Tectoniques relève ce défi en proposant un équipement à vocations multiples, ouvert, transparent et appropriable par tous.L’édifice,identifiépar sa peau métallique cuivrée,est à la fois un repère visuel fort et le symbole de cette grande rénovation urbaine. Inscrit au cœur des massifs desBauges, du Beaufortain, de la Lauzière et du Grand Arc, son architecture est conçue pour prendre de la hauteur et se tourner vers le ciel.

 

Inscription urbaine
Le contexte urbain du projet est plutôt hétéroclite. Entre campagne et ville, il est composé de maisons individuelles, de petits collectifs et d’immeubles sociaux construits dans les années 1970. A l’échelle du grand paysage, il bénéficie de vues exceptionnelles sur les sommets environnants.

L’organisation du bâtimentfavorise la création de liens spatiaux, et donc sociaux, entre les différents quartiers,à plusieurs échelles du territoire : liaisons piétonnes entre le nord et le sud, désenclavement des quartiers, ouvertures visuelles, enrichissement des interfaces, nouvelles pratiques et appropriations par les usagers.

Du territoire à son environnement alentour, la conception même du bâtimentest une invitation à élever le regard. En disposant une partie importante de son programme à l’étage, elle cherche à donner des vues cadrées sur les montagnes et à prendre de la distance avec le sol.

Projet démonstrateur en termes de développement durable, il prend la forme d’un bâtiment économe, sobre et non ostentatoire.

 

Économiser le sol, installer une partie du programmeen hauteur
La compacité a été la réponse choisie pour cet ambitieux projet d’une surfacede 4 500 m²et un programme à cinq têtes. Les architectes revendiquent la volonté d’économiser le sol, première ressource naturelle, afin de ménager une éventuelle réserve foncière pour l’évolution de projets futurs, et dans l’instant présent, laisser la part belle à sa végétalisation avec 4 000 m² d’espaces verts sur un terrain de 6 000 m². Le projet s’installe sur le haut de sa parcelle, ce qui lui permet aussi de bénéficier du bon ensoleillement et de bien gérer son articulation avec les aménagements extérieurs, le parvis d’entrée et le jardin en pente.

L’édifice accueille une crèche municipale, un relais d’assistantes maternelles, une crèche familiale, un centre de loisirs (ALSH) et un restaurant scolaire. L’entrée se fait au centre du bâtiment, sur sa façade ouest, et génère une organisation claire : au sud, l’accueil des petits avec les crèches et le relais d’assistantes maternelles, et au nord, la salle de restauration, les salles d’activités et les locaux techniques. L’étage est réservé au centre de loisirs, ouvert largement sur son préau et sur une grande cour de récréation généreuse de 1 200 m². Au-dessus du R+1 se situent de vastes combles techniques qui hébergent l’ensemble des réseaux, très facilement accessibles.

Au rez-de-chaussée comme à l’étage, les salles d’activitésse trouvent au nord du bâtiment sur les trois façades, ouest – nord – est, et créent ainsi des interfaces animées entre les enfants et la rue. Au sud du bâtiment, l’intimité est apportée aux plus petits par un léger porte-à-faux qui crée une distance avec l’espace public. Tout l’équipement bénéficie d’un apport de lumière naturelle généreux par de grands vitrages en façades d’abord, relayéen deuxième jour par un principe de co-visibilité des espaces, puis par des puits de lumière sous forme de tubes métalliques au cœur du bâtiment. Le confort des ambiances intérieures est aussi assuré parune hauteur de 3,5 m pour chaque niveau.En complément, la fluidité du plan non tramé strictementfavorise des respirations et des dilatations et encourage la déambulation spontanée entre les différents lieux.

                                                                             

Défendre la mixité structurelle
Aujourd’hui le bois et le béton se regardent avec méfiance voire avec défiance tandis que le métal joue sa partie en solitaire.Par ailleurs, les difficultés rencontrées par les récentes opérations « tout bois », notamment pour les constructions de plus de huit mètres, incitent les architectes et les ingénieurs de Tectoniques à reconsidérer leurs approches et à sortir des dogmes radicaux.Le projet d’Albertville illustre une approche raisonnée qui valorise les complémentarités des différents systèmes.

Elle sollicite les trois grandes familles de structures (bois, béton et métal)en les utilisant là où elles sont les plus intelligentes, techniquement et économiquement.Le béton est valorisé en structure primaire comme noyau de stabilité du dispositif (Albertville est en zone sismique). Ce noyau est construit en pré-murs béton, lui-même entouré et surmonté d’une structure en bois (400 m³ utilisés).

La structure verticale est formée de panneaux en CLT (le PLX de Monnet Sève en bois français) qui s’assemblent comme un jeu de construction. Les planchers sont en solivage lamellé-collé et les panneaux extérieurs en murs manteaux type MOB.L’ensemble des bois sont de provenance locale : des Alpes, du Morvan et de l’Ain.Le métal est enfin utilisé pour les exo-structures destinées et aux ouvrages de protection et de bardages des façades.Ce dispositif, associé à une préfabrication intégrale, assure une qualité de réalisation « industrielle » et a permis un chantier de 13 mois.

Deux matériaux habillent la façade du socle : une vêture claire et lisse en béton fibré qui assure l’interface avec l’espace public, et un bardage Douglas pré-grisé dans les parties protégées et sous le préau.

Pour l’étage et les combles, c’est une double peau métallique qui habille et ceinture l’ensemble du bâtiment. Elle est formée de deux bardages : un marqué par une onde horizontale pleine,de teinte bronze qui recouvre les parties construites du bâtiment, le secondest un panneau métallique nervuré verticalement et perforé (43%) de teinte cuivre. Les deux jouent un effet de dentelle et créent des vibrations changeantes sous la lumière. Leurs couleurs passent de nuances très sombres àdes reflets métalliques, et oscillent entre transparence et opacité. Cette matière rend la façade abstraite. Cette double peau joue aussi un rôle de filtre pour l’ensoleillement de la cour de récréation et garantit la sécurité des enfants.

Elle accentue l’angle incurvé à l’ouest du bâtiment et accompagne le jardin en pente. Une découpe simple et franche en partie haute sans aucun détail d’accompagnementlui assure une plus grande légèreté et accompagne le regard vers le ciel.

 

Ambiance intérieure
L’intérieur du bâtiment est qualifié par son bois blanchi (hêtre et épicéa) entièrement apparent, aussi bien sur les murs, les plafonds, les menuiseries et le mobilier. Ilsproposentaux enfants un langage architectural à la fois très doux, très contemporain et légèrement abstrait. Le mobilier a été dessiné sur-mesure et les couleurs choisies avec le personnel d’encadrement pour distinguer les différentes fonctions (jaune poussin pour les vestiaires, bleu canard pour les salles de propreté …). La question du confort et de l’ergonomie est assurée par cette lumière naturelle très généreuse, et tempérée par des protections extérieures réglables. L’équipement est chauffé par un réseau de chaleur en biomasse et ventilé par un CTA adiabatique, ce qui assure le confort d’été dans une démarche vertueuse.

Read story in English

Crédits de projet
Excavation & Shell Construction
Plasterwork / Painting
Wooden Structure / Wood Cladding
SBE
Electricity
Fiche technique du produit

ÉlémentMarque
External aluminium joinery / LocksmithFeralux
Interior joinery / Furniture fittingsMenuiserie Savoisienne
LiftsOtis
WaterproofingSoprema
Fiche technique du produit
External aluminium joinery / Locksmith
by Feralux
Interior joinery / Furniture fittings
Lifts
by Otis
Waterproofing
by Soprema
Featured Projects
Latest Products
News