Head office of the Law Society

Head office of the Law Society

Architecte
Renzo Piano Building Workshop
Lieu
Paris, France | View Map
Année du projet
2020
Catégorie
Bureaux
Histoires par
iGuzzini

Grupo Gámiz
Didier Boy de la Tour

Maison des Avocats

iGuzzini en tant que Lighting .
La Maison des Avocats (siège de l’Ordre des Avocats à Paris), fait partie de la nouvelle Cité Judiciaire, un ensemble de bâtiments réservés aux juristes, actuellement en construction dans le 17ème arrondissement, dans le quartier de Clichy Batignolles. Les autres bâtiments se composent du nouveau Palais de Justice, encore sur un projet de RPBW et la Direction Régionale de la Police Judiciaire. La zone comprend aussi le parc Martin Luther King, une oasis de verdure pour la ville et un espace de détente, mais aussi point de rencontre des parcours qui traversent le site : une zone piétonnière qui dynamisera l’activité urbaine.

La conception de l’édifice s’est basée sur trois idées essentielles. La première est la transparence - une valeur symbolique pour les institutions responsables de l’administration de la justice. Le bâtiment incarne et transmet ce concept : à travers sa façade entièrement transparente, son architecture ne peut rien dissimuler.

Les escaliers, la bibliothèque, la salle des marchés (réservée aux activités économiques et financières), les salles de réunions : derrière la façade, toute la vie de l’édifice est clairement visible de l’extérieur.

La deuxième idée est liée au contexte de l’édifice : sa façade principale est orientée vers le hall qui se trouve devant les tribunaux, formant une place, en complément du parc Martin Luther King, où les surfaces de la construction s’associent aux arbres récemment plantés, mais aussi à des arbres adultes.

La troisième idée principale, indissociable des deux premières, est la fonctionnalité.

La Maison des Avocats deviendra le site principal de Paris pour les professionnels. Le nouveau bâtiment abrite un auditorium de 170 places, une bibliothèque, les services administratifs et les bureaux de l’Ordre des Avocats, les bureaux de la CARPA (Caisse des règlements pécuniaires des avocats), la salle du conseil et le bureau du président de l’Ordre.

L’organisation des différentes fonctions à l’intérieur de cet espace a été nettement influencée par le souhait d’une facilité d’accès.

Les matériaux, l’acier et le béton armé brut, se déclinent en tous lieux, parfois réchauffés par du bois ou les touches de couleur rouge, jaune et bleu poudré du mobilier. L’éclairage artificiel, mis au point par le concepteur Franck Franjou, devait tenir compte en premier lieu du rapport avec la lumière naturelle, et avec l’extérieur.

Le défi a été en particulier d’obtenir un éclairage essentiellement indirect, mettant en valeur la qualité d’architecture des plafonds en béton, à l’aide de systèmes minimalistes se faisant oublier au profit de la vue d’ensemble du bâtiment. Seules les zones de passage non visibles de l’extérieur et les escaliers reçoivent un éclairage direct, tout comme les bureaux, qui ont la particularité d’utiliser une lampe de table conçue spécialement pour n’éclairer que la zone de travail.

iGuzzini a participé en mettant à disposition des produits de fabrication industrielle, mais surtout en réalisant certains produits spéciaux. Les deux principaux sont, tout d’abord, un élément horizontal léger, utilisé en suspension à émission vers le haut et vers le bas.

L’objectif de cet appareil, au-delà d’assurer l’éclairage général des espaces, était de se mimétiser, de ne pas jouer un rôle prédominant dans ce lieu très épuré et fortement industriel. L’émission vers le haut permet de mettre en valeur les irrégularités du béton tout en complétant l’émission directe des appareils.

Les formes imaginées pour la suspension ont ensuite été développées, avec des solutions d’installation spécifiques, pour créer les appareils de table, qui apportent une lumière spéciale pour le travail de bureau. La température de couleur adoptée est de 3000 K et de grandes optiques ont en général été privilégiées pour conserver la sensation d’éclairage général, diffus, que l’on a de jour, et pour garantir, même le soir, cette notion de transparence qui est la première caractéristique du projet.

Les suspensions Perroquet reviennent très souvent, de l’auditorium à l’espace cafétéria, aux salles de réunion, ainsi que dans les bureaux, avec la suspension spéciale. Pour la bibliothèque, un système spécial d’accrochage des Laser Blade wall washer sur la tôle structurelle des panneaux qui constituent la bibliothèque a été conçu : les appareils assurent ainsi un éclairage vertical homogène.

Les encastrés Laser Blade Éclairage Général ont été installés dans les couloirs et dans les zones de passage.

L’un des challenges du projet est lié à l’utilisation du béton : pour tous les encastrés, mais aussi pour les applications avec patère des Perroquet, des solutions d’installation spécifiques ont été adoptées.

Pour les encastrés, tous les boîtiers ont été fournis bien avant la mise en œuvre effective des appareils.

À l’extérieur, la terrasse du bâtiment, devant le Tribunal de Paris, est éclairée par des Linealuce, encastrés dans le sol lamellé en bois, qui projettent leur lumière sur la balustrade en verre.

De nuit, le bâtiment rappelle une lanterne, où la lumière est générée par le centre de l’édifice et semble s’atténuer sur les façades en soulignant la transparence et la beauté du lieu, tel un écrin.

Read story in EnglishDeutschEspañol and Italiano

Maison de l'Ordre des Avocats (MOdA) (Paris) - Curtain wall

Grupo Gámiz en tant que Fabricants.

The Pritzker Prize-winning architectural firm Renzo Piano is responsible for the project of the new City of Justice in Paris. One of the main buildings in this complex is MOdA, the Parisian lawyers' headquarters. The functional and aesthetic possibilities of our product VIGAM, the only oak laminated beam in the world with structural CE marking, were a key aspect for the study of the Genoese architect to choose this material, present in the wooden curtain wall of the facade. This curtain wall is an ideal solution to convey one of the symbolic ideas behind Renzo Piano's project: the transparency of the institutions responsible for maintaining justice. From outside, everyone can see the comings and goings of those who work there. It is also a sustainable construction method, chosen for its project by one of the most sustainable architects in the world.

Featured Projects
Latest Products
News