DOM House

DOM House

Architecte
CRUX arquitectos
Lieu
Los Pedrones, Requena, Valencia, Spain | View Map
Année du projet
2018
Catégorie
Maisons privées
Milena Villalba

Maison DOM

CRUX arquitectos en tant que Architectes.

Processus continu

La maison DOM, située dans le village de Los Pedrones, est la moitié d'une maison construite dans les années 1950 qui a été divisée équitablement lors de l'héritage.

 

La façade principale, qui fait face à la route, est constituée d'éléments représentatifs typiques de l'architecture populaire. En revanche, la façade arrière est liée à la chapelle, à la fontaine de Los Pedrones et aux cultures voisines qui sont entrelacées avec le tissu construit.

 

L'arrière est aménagé comme une sorte de pars rustica avec des patios et de la place pour les animaux, les outils et la production agricole. C'était l'endroit où se trouvaient la porcherie, le poulailler et la remise. Le lieu de travail quotidien, sale, sans valeur et privé.

 

Au fil des ans, la maison a subi une série de transformations dans le but de répondre à des besoins spécifiques à des moments précis, cristallisant une sorte de biographie construite de la famille.

 

Ces modifications ont surtout été effectuées à l'arrière de la maison, en ajoutant des toitures, des extensions, de nouvelles pièces et des toilettes. Mais à partir des années 1970, le paysage a subi un changement radical, passant de l'agriculture de subsistance à l'agriculture extensive et, par conséquent, ces espaces sont devenus progressivement obsolètes et sous-utilisés.

 

Finalement, et comme tant d'autres maisons dans l'Espagne vidée, la maison DOM a cessé d'être une résidence habituelle et est devenue la résidence secondaire d'été du village.

 

Les actions menées visent à reconnecter l'habitant avec le paysage proche et avec sa communauté latente. Le projet consiste à poursuivre la transformation de cette maison, comme cela se fait depuis 70 ans.

 

Des actions précises

Les extensions extérieures, plus informelles, ont été remplacées par une structure légère qui contraste avec la lourdeur du mur de maçonnerie. Presque comme un échafaudage sur la façade, elle est assez profonde pour devenir une pièce qui prolonge le salon vers l'extérieur.

 

Les volumes arrière, qui bloquaient l'éclairage et les vues vers les vergers et la chapelle, ont été réduits en hauteur et en surface. Les piliers élancés donnent une unité au patio, gagnant en lumière et en espace.

 

L'emplacement et la forme des salles de bains définissent le caractère du plan d'étage. La salle de bains du rez-de-chaussée est conçue comme une articulation située dans la connexion entre les étages de la maison. À l'étage des chambres, la salle de bains est divisée en deux pour être intégrée dans un meuble. Et au niveau du porche arrière, elle est conçue comme un espace de vie et équipée des éléments typiques de ce type d'espace, tels qu'une buanderie, un puits et un petit espace de rangement.

 

Les différentes interventions cherchent à entrelacer différentes couches de temps et à mettre en valeur les connaissances transmises. Mais surtout, elles visent à ce que la maison soit utilisée, à ce que des dîners entre amis soient organisés, à ce que des anniversaires soient célébrés et à ce que la famille Domingo vienne davantage en ville.

 

Toutes les créations sont initialement des combinaisons ad hoc de sous-systèmes du passé ; "rien ne peut être créé à partir de rien". [...] Le monde créé par l'homme est constitué de fragments du passé.

Adhocisme. 1972. Charles Jencks             

Read story in EnglishEspañolPortuguêsItaliano and Deutsch

Featured Projects
Latest Products
News