Convento de San Andrés Restoration

Convento de San Andrés Restoration

Architecte
Sánchez Gil Arquitectos
Lieu
Paseo del Rector Esperabé, 83, Salamanca, Spain | View Map
Année du projet
2018
Catégorie
Ateliers
Fernando Sánchez Cuadrado

Restauration de la glacière et bâtiment de service du couvent de Saint-André

Sánchez Gil Arquitectos en tant que Architectes.

Le couvent de Saint-André des Carmes était l'un des bâtiments les plus appréciés de Salamanque jusqu'à sa destruction au milieu du XIXe siècle. Seules de petites unités de service rattachées à la construction principale ont survécu jusqu'à aujourd'hui, consistant en une maison de commerce avec des hangars et une remarquable glacière, construite au cours du XVIIIe siècle. En raison de la détérioration générale et de la volonté d'intégrer les vestiges existants dans l'offre touristique de la ville, le projet est élaboré, dans le but d'intégrer les différents éléments existants et déconnectés dans un parcours ordonné, logique et attrayant : la glacière, une partie de la muraille de la ville, les hangars, le reste de la tour nord-est du couvent et l'accès aux galeries souterraines. Les matériaux céramiques ont été choisis pour être utilisés comme fil conducteur, sous forme de tuiles, de briques dans les sols et les treillis et de tuiles de toit, car c'est le matériau préexistant qui a été préservé dans certaines zones, doté d'une grande valeur expressive et reflétant une longue tradition.

 

Les murs et les voûtes de la fosse de glace ont été restaurés, éclairés par la lumière aérienne, tandis que l'accès original a été signalé par un treillis de briques, qui permet l'entrée d'une lumière diffuse et faible, et minimise l'impact du bâtiment moderne adjacent. Lors du déblaiement de l'espace de stockage, la galerie creusée dans le roc qui a été faite pour abriter le conduit de drainage est apparue aveuglée au niveau inférieur. Elle a été intégrée au projet pour permettre l'accès jusqu'au point final de l'espace en fin de parcours, enrichissant notamment la visite.

 

Dans l'immeuble "bureaux", la priorité a été donnée à la récupération du volume historique. Bien que les murs en maçonnerie d'origine aient complètement disparu, la reproduction mimétique du grand corps a été considérée comme dénuée de sens. Pour cette raison, l'espace est délimité au moyen d'un treillis de briques neutres qui définit la disposition tout en créant de subtils effets d'ombre et de lumière, étant protégé par un revêtement de tuiles similaire à l'original, qui se manifeste également sur la façade arrière en utilisant des matériaux similaires.

 

Les niveaux d'origine ont été retrouvés au rez-de-chaussée des hangars. Des fragments du pavage en brique d'origine sont apparus et ont servi de modèle pour le reste du revêtement de sol. De cet espace et à travers les fondations correspondant à la tour nord-est du couvent, un espace silencieux ponctué de la présence d'un cyprès solitaire, on pénètre dans la cave qui mène aux galeries souterraines remplies de gravats et complètement inondées. Le matériau céramique, dans ses différentes manifestations et utilisations, telles que les escaliers, les sols, les murs, les toits, les collecteurs d'eau, les plafonds exposés, les bordures de jardin, les bancs, etc. est le fil conducteur de la présente proposition.

 

Matériaux utilisés :

  1. TejasBorja - BorjaTalón 50/45
  2. Ladrillo Pacheco Horcajo - Medianero - Tile brick
  3. Ladrillo Pacheco Horcajo - Medianero - Roof tile
  4. CanteraSanchón – Villamayor Sandstone

Read story in EnglishEspañolItalianoPortuguês and Deutsch

Crédits de projet
Produits utilisés dans le cadre de ce projet
Fiche technique du produit

ÉlémentMarqueProduct name
Borja Talón 50/45Tejas Borja
Fiche technique du produit
Featured Projects
Latest Products
News