Avec Cedar Housing, FdMP propose de vivre en pleine ville comme perché dans les arbres

FdMP architectes en tant que Architectes.

Situé dans le quartier de Châtelaine à Genève, Cedar Housing répond à une problématique de densification urbaine au sein d’une zone résidentielle. Le quartier, aujourd’hui occupé par des maisons individuelles, entre en mutation avec l’arrivée potentielle de petits immeubles et d’activités commerciales à proximité. Grâce à sa typologie de résidences mitoyennes, entre villa et logement collectif, Cedar Housing offre un premier glissement vers une densité urbaine supérieure. 

 

Comme son nom le révèle, Cedar Housing est centré autour d’un cèdre centenaire. L’arbre raconte l’histoire du lieu et en définit le caractère. Il était fondamental de le conserver et de le valoriser, ce qui a nourri la proposition architecturale. Ainsi, la forme du bâtiment épouse la ceinture végétale semi-circulaire définie par la couronne de l’arbre. Cette courbe se retrouve à la fois en plan et en coupe, les étages supérieurs se décalant pour proposer des terrasses et renforcer la présence de l’arbre.

 

Avec son architecture d’immeuble à gradins, l’ensemble rappelle un amphithéâtre. La cour qui englobe l’arbre est lieu de partage, regroupant toutes les activités en collectivité. Si cette face du bâti privilégie le vivre ensemble, c’est à l’inverse la privacité qui est à l’honneur côté jardin. Ces différentes qualités d’espaces extérieurs sont générées au travers de creux et de redents, les volumes se détachant les uns des autres tels des cabanes dans les arbres.

 

Le bâtiment est constitué de six triplex mitoyens et de duplex à chaque extrémité. Chacune des habitations bénéficie d’une orientation et d’une exposition qui lui est unique. Les résidents y accèdent par une entrée marquée d’un seuil, retranscrivant une expérience en maison individuelle.

 

En entrant dans l’habitat, nous donnons directement sur l’espace à vivre. Cette typologie, dite de ferme, prend en considération l’étroitesse du plan afin d’optimiser le confort de vie. Au rez-de-chaussée, la cuisine agit comme espace pivot entre la salle à manger, côté cour et activités sociales, et le salon, côté jardin pour plus d’intimité. L’escalier se déploie dans la longueur du plan et propose un cheminement guidé par des apports distincts en lumière naturelle. Les pièces des étages prolongent ensuite cette idée de symbiose avec la nature, au travers d’ouvertures généreuses et de terrasses. 

 

Les matériaux sélectionnés entrent en écho avec l’espace végétal. Des lames de bois de différentes textures et couleurs sont agencées horizontalement ou verticalement sur les façades. En dissociant le bardage de chaque volume, les architectes altèrent la perception d’échelle. Cet effet visuel minimise la perception du gabarit du logement afin de l’harmoniser à son contexte résidentiel.

 

En termes de développement durable, le bâtiment possède la certification Très Haute Performance Energétique (THPE). Le soin porté au choix des matériaux, au système de pompe à chaleur, et à l’isolation de l’enveloppe contribuent à minimiser la consommation énergétique. Ces standards sont actuellement requis pour toute construction neuve de cette taille en Suisse.

Read story in English

Featured Projects
Latest Products
News