8ème art
Luc Boegly

8ème art - Restructuration de l’établissement “Renault Retail Group” Michelet à Marseille

Atelier(s) Alfonso Femia en tant que Architectural and landscape design.

Le terrain concernant le projet Renault est placé à un endroit stratégique et symbolique du territoire marseillais. En effet, il se situe à la croisée de l’Huveaune et de l’axe historique Prado - Michelet, dont la mise en service date de 1890.

Cet axe urbain nord - sud peut être considéré comme la véritable “épine dorsale” des quartiers sud de Marseille : il offre clarté et hiérarchie au tissu urbain de ce territoire, constitué majoritairement d’anciens coeurs de villages et de bâti épars : domaines bastidaires, lotissements, grands ensembles.... Il relie le Vieux-Port, coeur de Marseille, au rond-point de Mazargues, entrée des calanques. Marqué par la présence de plusieurs bâtiments emblématiques à proximité du site, tels l’Unité d’Habitation de Le Corbusier (édifié en 1952 et classée au titre des Monuments Historiques), la villa Magalone (édifiée en 1710 et inscrite au titre des Monumento Historiques), ou encore le Stade Vélodrome (actuellement en cours d’extension), le boulevard Michelet constitue l’une des voies les plus représentatives de Marseille, au même titre que La Canebière ou la Corniche J.F. Kennedy.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Si le site s’appuie sur un axe routier et urbain structurant du territoire qui lui amène plusieurs avantages (accessibilité, visibilité, représentabilité), il profite également de la présence toute proche de l’Huveaune. Le fleuve est un atout pour le site et pour l’installation de logements sur celui-ci : il fortifie le caractére végétal du terrain, son rapport à l’eau : il “l’ancre” véritablement dans le territoire. Le site du projet possède donc un caractère duel, matérialisé par des constrates de textures, de formes et de couleurs : infrastructure et fleuve, minéral et végétal, dureté et souplesse, lignes droites et courbes, vitesse et lenteur...

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Cette caractéristique, ce double visage est vu comme une richesse inhérente au contexte du lieu, que le projet se doit de révéler et mettre en valeur. Notre projet se développe selon une stratégie qui recherche l’équilibre.

Nous sommes partis à la recherche d’une densité juste ; celle permise par le site, le contexte. Nous avons tenté d’introduire de la qualité de vie dans ce nouvel espace urbain : des espaces partagés, verts ; un rez-de-chaussée poreux ; l’articulation des vides et des pleins ; la diversité dans l’unité d’une même identité.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Une réponse responsable au lieu.

Nos expérimentations nous ont amenés à privilégier une réduction partielle de la surface de plancher afin de pouvoir offrir une meilleure qualité d’usage à la nouvelle urbanité portée par le projet.

Le socle fondateur de celui-ci est la nouvelle concession Renault. Point de départ du projet, véritable “base” de celui-ci,

la concession offre des transparences et des porosités vers le coeur d’îlot. La nature et la ville bâtie se mêlent.

Un jardin suspendu est offert aux habitants. Transparence et ouverture : ces deux notions entrent en dialogue avec la ville et fondent notre projet.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Celui-ci s’insère de façon simple et claire dans son contexte. La direction, le grand axe du boulevard Michelet est  souligné par la première partie du projet comportant les bureaux et la concession Renault. La nouvelle voie est également mise en valeur et son statut d’”axe vert” est marqué, notamment par la dilatation de l’espace au niveau de la parcelle.

Les bâtiments de logements constituant la seconde partie du projet semblent eux s’avancer vers l’Huveaune, dans un mouvement fluide. Au sud de la nouvelle rue, la mutation de la concession Peugeot est signifiée - ou plutôt symbolisée - par le dessin de nouveaux bâtiments.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Le nouveau complexe Renault Michelet s’organise le long d’une voie privée intérieure, allant du boulevard Barral à la rue des Câpriers. De part et d’autre de cette voie, on retrouve les fonctions techniques (les ateliers) et d’exposition (le show-room). Ce parti permet, tout en maintenant dans une même entité toutes les fonctions de Renault Michelet, d’accentuer la mise en valeur du show-room et de mettre en place une fonctionnalité efficace et pertinente. Les stationnements  réservés à la clientèle sont implantés le long de la voie privée, afin de ne pas masquer la vitrine commerciale développée tout le long du boulevard Michelet. L’ensemble de ce dispositif est organisé sous une immense dalle jardin, agissant comme une toiture unificatrice, à partir de laquelle se développe l’ensemble du programme immobilier. A l’intérieur du show-room, trois patios vitrés viennent ponctuer l’espace. Ce dispositif permet d’apporter une lumière zénithale complémentaire mais surtout de faire descendre le jardin dans le show-room apportant ainsi une présence végétale forte.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Les LOGEMENTS
Le terrain concernant le projet 8ème ART se situe à un endroit stratégique et symbolique du territoire marseillais. En effet, il se situe à la croisée du fleuve l’Huveaune et de l’axe historique Prado - Michelet, dont la mise en service date de 1890.
Le boulevard Michelet constitue l’une des voies les plus représentatives de Marseille. Si le site s’appuie sur un axe routier et urbain structurant du territoire qui lui amène plusieurs avantages (accessibilité, visibilité, représentabilité), il profite également de la présence toute proche de l’Huveaune, véritable atout pour le site et pour l’installation de logements sur celui-ci : il fortifie le caractère végétal du terrain, son rapport à l’eau : il “l’ancre” véritablement dans le territoire.

photo_credit Stefano Anzini
Stefano Anzini

Le site du projet possède donc un caractère duel, matérialisé par des contrastes de textures, de formes et de couleurs : infrastructure et fleuve, minéral et végétal, dureté et souplesse, lignes droites et courbes, vitesse et lenteur...

Cette caractéristique, ce double visage est vu comme une richesse inhérente au contexte du lieu, que le projet se doit de révéler et mettre en valeur.

Ainsi, le projet est pensé de manière à ce que les bâtiments de logements semblent s’avancer vers l’Huveaune, dans un mouvement fluide. Formant la partie principale du projet, ils offrent des modes d’habiter différenciés, selon leur situation sur la parcelle. De grandes terrasses et loggias sont développées au sud et à l’ouest. Les logements sont conçus de façon à travailler une progression des hauteurs basses de l’ouest du terrain jusqu’aux hauteurs maximales du boulevard Michelet.

photo_credit Luc Boegly
Luc Boegly

Les logements du projet 8ème ART répondent aux différents thèmes de façade urbaine sur le boulevard et à la dimension intime dans les cours ouvertes et traversantes à l’intérieur. Le projet capte la lumière et crée des dispositifs de perception du paysage urbain.

Ils sont également pensés avec une attention particulière à l’ensoleillement et au vent, composantes naturelles et techniques indissociables du climat marseillais. Ainsi, les logements au sud demandent une protection solaire, réalisable seulement au moyen de loggias ou par protections horizontales au-dessus des terrasses tandis que les logements vers l’est et vers le “parc linéaire” disposent de grandes terrasses.

photo_credit Stefano Anzini
Stefano Anzini
photo_credit Stefano Anzini
Stefano Anzini
Caption
Caption

Read story in English and Italiano

Featured Projects
Latest Products
News