46 logements Île Saint-Denis

46 logements Île Saint-Denis

Architecte
Peripheriques Marin+Trottin Architectes
Lieu
Île Saint-Denis (93)
Année du projet
2018
Catégorie
Appartements

Logement social
SERGIO GRAZIA

LOGEMENTS ÎLE SAINT-DENIS

Peripheriques Marin+Trottin Architectes en tant que Architectes.

L’opération se situe dans le futur éco quartier fluvial de l’île-Saint-Denis, en lieu et place du site des Entrepôts, dans un territoire en plein développement avec le Cluster de la Création. 

Caption
Caption

Ce projet est né d’un concours lancé en 2007 par le maître d’ouvrage Brémond en partenariat avec ING Real Estate, pour la création d’un quartier exemplaire sur l’Ile Saint-Denis, que nous avions gagné en partenariat avec les urbanistes hollandais West 8 et d’autres agences d’architecture. Le promoteur privé avait par la suite vendu l’aménagement de la ZAC à un aménageur public, Plaine Commune Habitat. Le projet urbain avorté a laissé place quelques années plus tard à une mission de maîtrise d’œuvre, qui nous a été proposé en collaboration avec les architectes de conception ECDM et Thibaud Babled architectes, déjà présents lors du premier concours.

Caption

Chacun d’entre nous devait traiter une partie d’un îlot de 150 logements. Ce travail sur la mitoyenneté, nous a conduits à travailler sur la convivialité entre les équipes en coopération, induisant alors des architectures qui s’accordent : même traitement des rez-de-chaussée, alignement de certains éléments de la composition, variation en accord des matériaux et des volumes. Des choix simples qui par l’échange co-construisent l’architecture avec une certaine évidence. 

Caption

En rez-de-chaussée, deux cours privées traversent l’îlot et permettent la desserte des ateliers, la perméabilité visuelle et fonctionnelle entre le quai et l’Allée des Arts. Disposés sur la rue, les quais et en cœur d’îlots, des ateliers et commerces s’ouvrent largement sur l’espace public. Le dessin répétitif des menuiseries bois et des grands vitrages marquent l’unité du socle du niveau rue.

Au centre de la parcelle, un patio arboré complète les espaces extérieurs. Le patio apportera une ambiance végétale au cœur de l’îlot, et sera complété par les toitures plantées des ateliers (Atelier dans le cas du PA3). Les espaces de pleine terre représentent : 14% de la surface de la parcelle soit 223m², ils seront végétalisés : pelouse, couvre-sol (graminés-fleurs), haies arbustives. 

Caption

Au niveau des étages s’exprime davantage la singularité de chaque lot avec des matériaux utilisés variés même s’ils accordent facilement ensemble entre autres à travers l’usage du bois. Afin de rompre la linéarité des façades, le volume bâti est découpé selon des rythmes s’appuyant sur l’alternance entre failles et balcons. 

La partie que nous avons traitée est en bordure de Seine et à proximité de la future place des commerces, structurante pour le nouveau quartier. La conception des façades a été guidée par la volonté d’offrir à tous les logements une bonne exposition, une double orientation et des vues panoramiques sur la Seine. 

Caption

Proposant une diversité allant du T1 au T5, Les logements sont organisés en L autour du patio et des passages, et ils ont tous des vues sur la Seine. La faible épaisseur du volume offre une grande porosité ainsi que des logements traversant avec des séjours orientés Sud-Est. Alors que les chambres seront orientées vers le cœur d’îlot calme. 

Les balcons matérialisent à l’évidence ces choix : amples, généreux, accueillants et protecteurs, ils sont l’opportunité d’un travail de serrurerie spécifique qui devient la signature de l’architecture. Le métal perforé des remplissages filtre les vues et fabrique un jeu d’ombres élégant sur le béton brut de la façade. 

Caption
Caption
Caption
Caption

 

Read story in English

Featured Projects
Latest Products
News